top of page

Comment la revenge bedtime procrastination nuit-elle à notre sommeil et à notre santé ?






La revenge bedtime procrastination est un phénomène qui consiste à repousser volontairement l'heure du coucher pour profiter de moments de loisirs, souvent numériques. Ce comportement a été mis en lumière en 2014, dans une étude menée par Floor M. Kroese, professeure en psychologie sociale.


Selon leurs recherches, les personnes qui procrastinent au moment du coucher du mal à s’autoréguler tout au long de la journée. Cette autorégulation, c'est-à-dire la capacité à gérer ses impulsions, émotions et comportements pour atteindre des objectifs à long terme, comme obtenir suffisamment de sommeil, semble faiblir particulièrement en fin de journée. La dégradation de l’autorégulation se traduit par une incapacité à résister à l’attrait de divertissements immédiats mais moins bénéfiques, tels que regarder des séries ou naviguer sur Internet.


Le terme "revenge bedtime procrastination" est apparu avec la pandémie de COVID-19. Selon la journaliste Daphne K Lee, les personnes qui n'ont pas beaucoup de contrôle sur leurs journées refusent de dormir tôt pour retrouver un sentiment de liberté.


Les conséquences de la revenge bedtime procrastination sur notre sommeil et notre santé


La revenge bedtime procrastination a des conséquences néfastes sur notre sommeil et notre santé. Elle entraîne une dette de sommeil, c'est-à-dire un manque de sommeil accumulé au fil des jours observable par une somnolence diurne, des difficultés de concentration et de mémorisation, une irritabilité.


La procrastination du coucher perturbe notre horloge biologique interne (rythme circadien). Notre corps est programmé pour être éveillé pendant la journée et dormir pendant la nuit, grâce à la sécrétion d'hormones (mélatonine). Lorsque nous nous exposons à la lumière bleue des écrans en fin de journée, nous perturbons la sécrétion de mélatonine et notre horloge biologique, et entraîne des difficultés d'endormissement, des réveils nocturnes et une somnolence diurne.


Comment lutter contre la revenge bedtime procrastination ?


Pour lutter contre la procrastination du sommeil , il est important de mettre en place des habitudes de sommeil saines. Tout d'abord, il est recommandé de se coucher et de se lever à des heures régulières, même le week-end. Ensuite, il est important de limiter l'exposition à la lumière bleue des écrans en fin de journée, en utilisant par exemple des lunettes anti-lumière bleue ou en activant le mode "nuit" sur ses appareils électroniques.


Il est également recommandé de créer un environnement propice au sommeil, en réduisant par exemple les sources de bruit et de lumière dans la chambre à coucher. Enfin, il est important de pratiquer une activité physique régulière, qui peut aider à améliorer la qualité du sommeil.


Conclusion


La procrastination du sommeil est un phénomène néfaste pour notre sommeil et notre santé. Pour lutter contre ce comportement, il est important de mettre en place des habitudes de sommeil saines et de limiter l'exposition à la lumière bleue des écrans en fin de journée. N'oubliez pas que le sommeil est essentiel à notre bien-être et à notre santé, alors prenez en soin ! Nous en parlons d'ailleurs dans notre formation en gestion des émotions et gestion du temps et des priorités.



Kommentare


bottom of page